La Sociale

La Sécurité sociale a fêté ses 70 ans en octobre 2015, l’occasion pour ses organismes de Midi-Pyrénées de travailler ensemble pour faire connaître au grand public cette belle histoire. Dans tous les départements, les jeunes – collégiens, lycéens ou étudiants – étaient plus particulièrement ciblés.
Suite à la sortie, un an plus tard en salle, du film de Gilles Perret cette célébration a pu se poursuivre vers un public plus large. Film militant, « La Sociale » met en avant Ambroise Croizat, ministre communiste un peu oublié, tout comme l’est aussi son prédécesseur, Alexandre Parodi.
Le Comité régional d’histoire ne pouvait que répondre présent aux diverses sollicitations reçues : deux cinémas du Lot souhaitant prolonger la projection par une discussion sur l’histoire, le diffuseur du film proposant des conditions intéressantes pour une projection à destination des adhérents au CHRSS et du personnel des organismes. Les instances du Comité – bureau, conseil scientifique et conseil d’administration – ont été unanimes pour que des projections suivies de débats soient organisées avec des caisses adhérentes à destination de leurs agents et des membres du CRHSS.

Ainsi, « La Sociale » a été présentée au personnel des organismes toulousains dans les amphithéâtres de la Carsat Midi-Pyrénées puis de la CPAM de la Haute-Garonne en mars et avril 2017. Projeté en fin d’après-midi, le débat a été suivi tout comme le film par de nombreux agents.
Grâce à ces débats, parfois animés, ont été rappelés sans esprit partisan les origines et l’évolution de la protection sociale.
Ils ont permis à différentes sensibilités de s’exprimer. Celle portée par le réalisateur qui présente une construction rapide et presque ex nihilo de la Sécurité sociale par le ministre Croizat (assisté de Pierre Laroque) et les premiers conseils d’administration des caisses à majorité cégétiste et ce à partir du programme du Conseil national de la Résistance. Une autre met plus en avant une continuité depuis les années 30, le rôle précurseur et souvent méconnu des Assurances sociales. Elles ont souvent servi de base à la Sécurité sociale qui va en reprendre les prestations et les structures administratives départementales et régionales en y rajoutant le concept de démocratie sociale.

Ces points de vue exprimés lors des débats ont permis, en complément du film, de resituer la Sécurité sociale dans son histoire, de la faire redécouvrir au personnel des organismes voire d’encourager un certain esprit critique. Le Comité régional, structure neutre, a ainsi voulu faire œuvre de pédagogie et répondre le mieux possible aux attentes de caisses adhérentes.

Michel Lages,
Président du CRHSSMP
23 mai 2017

Pour approfondir ces échanges sont mis en ligne :
- un diaporama de Mathieu Peter « Grandes dates de la Sécurité sociale » qui a servi d’introduction aux débats.
- l'étude de Bruno Valat « Résistance et Sécurité sociale, 1941-1944 » initialement publiée dans la Revue Historique, n° 592, octobre-décembre 1994, que l’auteur, ne pouvant assister à la projection, m’avait transmis. Le Comité régional remercie l’historien, membre du Conseil scientifique du Comité national d'histoire de la Sécurité sociale, de son autorisation de mise en ligne.
Vous pouvez aussi aller sur le site du film http://www.lasociale.fr/